fbpx

Portrait de Manon

par | 6 Oct 2020 | Portraits de cyclistes | 0 commentaires

Ton premier souvenir à vélo c’est quoi ?

Mon premier souvenir… je dirais que j’avais 4 ans. Je me revois pédaler sur mon vélo à 4 roues, avec mon père qui restait derrière « au cas ou ».

Le vélo a toujours accompagné nos vacances familiales depuis que je suis toute petite. Chacun avait le sien et on pouvait partir des heures sur les routes de Bretagne à longer les plages et suivre les sentiers battus. Mon père prenait toujours plaisir à nous trouver sur ses cartes GR de nouvelles balades, toujours plus belles, toujours plus longues. Mes frères et moi adorions ça !

Ça fait longtemps que tu fais du vélo au quotidien ?

Depuis ce temps, j’ai toujours eu un vélo, mais je m’en sers quotidiennement seulement depuis que j’ai emménagé à Bordeaux, il y a environ 5 ans. Avant ça, je travaillais beaucoup trop loin de mon logement pour pouvoir imaginer y aller à vélo.

Pour quelles raisons ?

Je suis devenue “vélotafeur” assez vite. La ville de Bordeaux est idéale pour les cyclistes et mon travail étant toujours assez proche de mon logement, la question ne se pose même pas, j’y vais à vélo.

Quel est ton moment préféré lors de tes trajets vélo ?

J’adore ce moment de liberté le matin, mais aussi de réflexion, seule sur mon vélo en sortant du travail le soir.

Malgré ses instants de plaisirs quotidiens, mes moments favoris restent les moments où je pédale avec des amis. A plusieurs en allant chez quelqu’un ou en rentrant de soirée. J’ai de très bons souvenirs et de fous rires en tête.

Une anecdote vélo à nous raconter ?

Du coup, je repense à une soirée faite à Bordeaux, où nous sommes allées avec des amies il y a environ 2 ans.

C’était l’hiver, on est rentré chez nous un peu éméchées, couvertes de paillettes de la tête aux pieds. A 3 sur deux vélos, l’une d’entre nous était sur le siège pour bébé (pas du tout SAFE, heureusement qu’on habitait juste à côté). On s’arrêtait rigoler et chanter avec les personnes que l’on croisait sur notre route. Oui, rouler à vélo peut permettre de faire des rencontres !

Décris-nous ton vélo !

J’ai acheté ce vélo il n’y a pas si longtemps. Je change en général tous les 2 ans. Par simple goût du changement et de la nouveauté. Par contre je ne prends que des vélos d’occasion. J’aime leur histoire, leur look, et redonner vie à un objet qui n’est plus utilisé lui donne de la valeur à mes yeux. 

Pour en revenir à mon vélo actuel, c’est un vieux cadre Vitus Cycle Gitane des années 80. Je l’ai monté en mono vitesse et rétropédalage parce que je trouve ça beaucoup plus pratique pour mon usage.

Pourquoi tu l’aimes tant ?

Je l’aime beaucoup pour son look, mais aussi pour sa robustesse, sa légèreté et son minimalisme. 

Ce serait quoi pour toi le vélo idéal ?

Il faudrait qu’il soit facile à réparer soit même, avec un minimum de pièces (et des pièces communes aux autres vélos)… D’ailleurs pourquoi pas des pièces de secondes mains reconditionnées ?

Qu’il soit léger pour pouvoir le monter dans mon appartement, mais aussi solide pour un usage quotidien.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *